AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à WSTW ?  :spman:  :spman: 
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci  :heart:  :sad:  


Et un nouveau design /css + la maj des UN MOIS
Pour fêter l'occasion, une intrigue + une intrigue permanente ! Toutes questions et avis, c'est par ici.

Amethyst ET Kate Lawson, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3
anipassion.com
Partagez | 
 

 you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Chrys Di Marco

❖ AGE : 29
❖ STATUT : amoureuse de son abruti de frère adoptif
❖ AVATAR : lauren cohan
❖ MESSAGES : 29
❖ NEW YORKAIS DEPUIS : 01/06/2014
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://wstw.fr1.co/f84-san-marco-hotel
MessageSujet: you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro   Dim 8 Juin - 21:03


   
honey you're a daddy

Je me lève de ma chaise et vais accueillir le client qui, comme d’habitude, ne regarde que mon ventre et seulement ça. A croire que c’est l’attraction. Ou plutôt, tout comme mon frère, tout le monde fait des paris sur l’identité du père. S’ils savaient, ils préféreraient ignorer. Je souris. « Oui oui je suis enceinte, on passe à la suite ou vous allez parler couche et crèche ? » Non, pas de Chrys plus tendre, gentille ou toutes ces conneries qui arrivent à la plupart des mères. D’ailleurs la plupart ne tombent pas enceinte de leur abruti de frère adoptif qui est dans un centre de rehab. Non la plupart deviennent soft, pensent à l’avenir du bébé et tout ce qui va avec. Pour moi, c’est juste un truc chiant que je n’ai pas pu me débarrasser à temps. Vous connaissez le déni ? Bah il a duré trop longtemps pour que je puisse avorter. Tu m’étonnes que je niais être enceinte tiens. Vous m’avez regardé ? Moi mère ? Pauvre gamin, et quand on voit le père, on se dit que ce gosse aura des envies suicidaires ds la naissance en découvrant ses parents. La plupart des gamins gueulent à cause de leurs poumons et tout le bazar, le mien pigera direct la situation et hurlera pour ça. Il va sans doute tenter de rerentrer tiens. Ce gamin, n’a aucune chance dans la vie. Le type confus, commence son charabia et on commence à bosser sérieusement. Je fais que me lever, m’assoir, me rassoir. Essayez de rester en place quand tout gonfle et que vous ne savez pas rester assise sans avoir envie de vous ruer aux toilettes. Je le congédie, et là on me dit que j’ai un client à la porte. Qu’il dit qu’il en est pas un et qu’on est censé le connaitre. Je m’attends au pire et descend les marches tout en maudissant ces talons. Je sais, je devrais mettre du plat, mais tant qu’à être une baleine, être une baleine classe. Je reconnais de suite le père du bébé. Je ris. Il doit se demander ce que fout aussi grosse. Je m’approche, l’embrasse façon judas sur la joue et lui chuchotes. « Oui c’est le tien, avant que tu me sortes que j’ai mangé trop de merdes. Je l’annonce à Rafaele ou on attend de voir à qui il ressemblera le plus ? » Je sais j’ai un talent fou pour annoncer les choses. Mais bon, c’est Alessandro, si j’emploie des métaphores et des mots compliqués, il va rien piger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandro di Marco

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ STATUT : célibataire, et amoureux, cet idiot
❖ AVATAR : ian somerhalder
❖ MESSAGES : 17
❖ NEW YORKAIS DEPUIS : 01/06/2014
❖ POINTS : 1

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro   Ven 13 Juin - 21:33

 
In this wicked game, love is the devil's currency.

Ils m'emmerdent. Tous autant qu'ils sont ! Ces foutus infirmiers qui ont hésité trois quarts d'heure avant de m'foutre la paix et de m'autoriser à sortir de ce putain de centre, tous ces bars qui s'étalent dans les rues de New-York comme autant de tentations, et maintenant les vigiles du San Marco qui refusent de me laisser rentrer dans mon propre hôtel. Certes, c'est leur job de n'pas laisser n'importe qui entrer dans l'aile de la direction et ils ne m'ont toujours pas rencontré officiellement, mais mon nom est sur le bail à côté d'ceux du reste de ma fratrie nom de dieu. J'ai beau gueuler et m'égosiller, la colère traçant son chemin de plus en plus violemment dans mes veines, il n'y a rien à faire et, même si je fulmine, ils s'obstinent à ne pas croire un mot de ce que je raconte. Je serais stone et vomirait des absurdités je comprendrais, mais là je suis sobre - pour la première fois depuis dix ans - et on n'est pas foutu de me croire. À quoi bon suivre une cure, je me l'demande.
La porte s'ouvre sur la silhouette de Chrys, et mon cœur fait un raté. Je m'étais préparé à la revoir, malgré les évènements d'il y a six mois, mais ça me fout un coup au ventre plus puissant que je l'aurais cru. Je détourne le regard,  loupant le plus important, le plus évident. Le destin m'accorde encore quelques secondes avant de s'acharner, surement. Elle termine de descendre les marches, et c'est là que je les vois. Les formes arrondies qui épousent le tissu de sa robe. Ce n'est pas un battement que mon coeur loupe, cette fois, il s'arrête de résonner dans ma poitrine pendant de longues secondes. Mon souffle lui-même s'est enrayé, et je reste pantois devant cette vision, impossible. Je me surprends à me pincer le bras, alors que tout se chamboule dans ma tête dans un incompréhensible brouhaha. Je ne sais pas quoi penser, je ne comprends rien au fil de mes pensées. Je manque de m'écrouler sous le choc quand la voix de Chrys, à mon oreille, m'annonce que je suis le père. - Tu t'fous d'ma gueule. Est tout ce que je suis capable de prononcer, alors que mon regard accompagne le sourire perfide qui se dessine sur ses lèvres. Je l'attrape par le bras et nous entraine vers les cuisines, vide à cette heure de la journée. Je la lâche, faisant les cent pas entre les tables de travail, jurant en italien. Mes yeux se posent sur une bouteille de rhum. Je la saisis d'une main tremblante et en verse dans un verre. Au diable la désintox, n'importe qui me pardonnerait cet écart. Ma "soeur" est enceinte de moi. Je porte le cristal à mes lèvres et avale l'alcool d'une traite, le sentant brûler ma gorge au passage. Merde. Rafaele. Comment est-ce qu'on est censé apprendre une chose pareille à son frangin ? Je m'appuie sur un meuble avant de prendre le risque que mes jambes se rompent sous le poids de la - mauvaise - surprise. - Et ça n't'est pas venu à l'idée de t'en débarrasser ! que je lance, véhément. - Bordel ! Qu'est-ce qu'on est censé faire avec... Une nuit, et encore, quelques heures, quelques putains d'heures, une poussière dans une vie, et pourtant, voilà qu'elles ont engendré la pire des emmerdes. On a déjà du mal à gérer nos propres vies, alors qu'est-ce qu'un gosse ferait de nos gênes ? Rien de bon. Y a rien de bien qui peut résulter de tout ça. On s'aime à en crever, mais on se déteste tout autant, écorchés, maltraités par l'existence. Y a que du mauvais sang dans nos veines, du sang de guignards. - Putain j'aurais mieux fait d'rester couché. que je lance en me resservant un verre d'un geste chancelant.

_________________


love hurts, it rips you apart.
I learned it in rehab. It's all about accepting who you really are. I accept who I am. - And who are you ? - I'm the bad guy.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chrys Di Marco

❖ AGE : 29
❖ STATUT : amoureuse de son abruti de frère adoptif
❖ AVATAR : lauren cohan
❖ MESSAGES : 29
❖ NEW YORKAIS DEPUIS : 01/06/2014
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://wstw.fr1.co/f84-san-marco-hotel
MessageSujet: Re: you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro   Mer 18 Juin - 12:56


   
honey you're a daddy

Sandro est juste un déchet, même sobre, il ne ressemble à rien. C’est ça que j’ai jamais pigé, tu me diras, j’ai jamais pigé comment marchaient les sentiments de toute façon, les seules fois où j’ai testé, ça a mal fini. Et puis après tout, je suis plus toute seule, pas besoin d’un emmerdeur de plus. Premier truc que l’abruti me sort, que je me fous de da gueule. Je me retiens d lui en foutre une. Tu me diras, même quand il dit rien j’en ai envie, j’en ai toujours envie, c’est un réflexe. «  Tout à fait, ceci est un coussin et moi, Chrys, je ferais une farce à mon frère chéri. Sérieux t’es con à ce point-là ? Dans quel monde j’aurais envie de faire une chose pareille ? » surtout l’appeler frère chéri, je crois que c’est le truc le plus incongru. Le jour où je dis ça, soyez prête à m’euthanasier.

Il me choppe par le bras et m’embarque ailleurs, vers les cuisines. Il a une fringale ou quoi ? Il me lâche et commence à faire 500 fois le tour de la table. « Arrête tu me donne le tournis jvais vomir. » Je précise pas que je me ferais un plaisir de lui gerber dessus exprès, pour pimenter le tout. Il prend un verre et se saisis d’une bouteille de rhum. Il avale le truc d’une traite, je chope la bouteille et la brise au sol. Il me parle de l’idée de s’en débarrasser, de pas savoir ce qu’on fait avec et tout plein d’inepties pour un abruti fini qui a déjà du mal à gérer sa propre vie. « Premièrement, on a payé assez cher le centre pour que tu recommences. Surtout que, à cause de toi, je peux pas boire alors tu vas arrêter là de suite merci. Secondo, j’ai un instinct tellement maternel que j’étais déjà trop avancé quand je me suis rendu compte que je l’étais. Pendant que tu moisissais ici, nous on a failli crever dans ce foutu hôtel de mes deux. Et désolé mais ce qu’on va faire c’est le faire adopter. En espérant qu’il ne finisse pas comme toi, parce que là, je serais partante pour le buter avec un fusil, histoire d’être sure qu’il y ait qu’un abruti congénital sur terre et pas deux. » Ce con se ressert, et la seconde bouteille finit comme la première et ma main va s’étaler sur sa joue. « Ressaisis toi sérieux. Et dire que certains pensent que c’est l’alcool ou la came qui te fait agir et parler de façon si stupide. En tout cas ne compte pas sur moi pour te dire quoi faire, t’es un adulte, prends tes putin de responsabilités. En gros, dégage. D’ailleurs qu’est ce que tu venais faire là ? T’as pas des putes à t’envoyer, à présent que tu peux te rendre compte qu’elles existent ? Ca fait quoi d’être sobre et de se rendre compte qu’on est qu’un tas d’ordure ? » Je suis fatiguée et je finis par choper un tabouret et m'asseoir.

_________________

 
Yes you're the father
no i'm not yours
yes you're gonna help me
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandro di Marco

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ STATUT : célibataire, et amoureux, cet idiot
❖ AVATAR : ian somerhalder
❖ MESSAGES : 17
❖ NEW YORKAIS DEPUIS : 01/06/2014
❖ POINTS : 1

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro   Mar 1 Juil - 14:23

J'ai envie de m'barrer. De partir, en courant. Tourner le dos à cette merde. À quoi bon tenter d'arranger les choses, le destin a toujours une mauvaise blague à me balancer dans les pattes. Y a tellement de choses auxquelles j'aurais pu penser, tellement de plaisanteries cruelles, mais celle-là, je n'aurais même pas osé la concevoir. Je pose un regard enragé sur le ventre de Chrys avant de m'en détourner. Ça me rend malade. J'ai passé ma vie à me détester pour être tombé amoureux d'elle, à me condamner pour des putains de sentiments que je n'ai jamais contrôler. Je me suis blessé, je me suis fait mal, volontairement, pour fracasser mes désirs dans mes déboires, pour m'embourber dans mes propres conneries afin d'éviter celles de la fatalité. Mais cette grande salope m'a bien eu. - Ouais parce que c'est surement d'ma faute aussi, cette putain d'tempête. Je lui ris au nez, d'un rire jaune, emprunt de colère et de dégoût. - C'est encore la meilleure idée qu't'aies pu avoir. que je réponds lorsqu'elle me parle de faire adopter l'gamin. Y a rien d'autre à faire, de toute façon. Je ne réagis même pas aux insultes, ce n'est rien comparé à toutes celles que je me garde tout spécialement pour plus tard. Parce que, bordel, je n'ai pas fini de me maudire.

Je lui adresse un regard plein de haine lorsqu'elle brise la seconde bouteille. - Tu m'emmerdes Chrys ! que je hurle, me foutant bien d'attirer l'attention de quiconque passerait près des cuisines. - Tu comprends ? Tu m'les brise ! Saoul, au moins, j'avais pas à endurer tes conneries ! Je me suis avancé vers elle, la menaçant de ma hauteur, révélant sans le vouloir que ce n'est jamais l'alcool, au fond, qui a fait de moi quelqu'un de violent. Je suis né tordu, avec mes accès de colère. Ces foutus poisons, la drogue et l'bourbon, n'étaient que des excuses, qui m'allaient très bien. Je me suis laissé convaincre, j'aurais mieux fait de rester dans ma médiocrité, ça m'éviterait de prendre tant conscience de tout ce merdier. - C'est toi qui m'rend complètement taré. que je lance en tapant de ma paume contre mon front, écumant de rage, finalement mené à bout par son venin, par cet amour empoisonné, par le désir qui nous consume depuis des années. Je recule d'un pas, les lèvres pincées, la poitrine enflammée par ma colère. Mon regard baissé vers ma soeur, les poings serrés, je me force à me contenir, récitant au fond d'mon crâne les conneries qu'on m'a appris au centre. J'crève pourtant d'envie de glisser une seringue sous ma peau, de m'imprégner de ces délires au sein j'avais l'habitude de trouver un abri. Mon poing s'écrase sur le plan de travail en fer, et la choc se répercute jusqu'à mon coude, extériorisant un peu de cette fureur qui bout en dedans. Mieux vaut la table que Chrys, et mes phalanges s'y abattent de nouveau. Je finis par lui tourner le dos, cachant à sa vue la détresse qui se mêle à la rancoeur.

_________________


love hurts, it rips you apart.
I learned it in rehab. It's all about accepting who you really are. I accept who I am. - And who are you ? - I'm the bad guy.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chrys Di Marco

❖ AGE : 29
❖ STATUT : amoureuse de son abruti de frère adoptif
❖ AVATAR : lauren cohan
❖ MESSAGES : 29
❖ NEW YORKAIS DEPUIS : 01/06/2014
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://wstw.fr1.co/f84-san-marco-hotel
MessageSujet: Re: you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro   Mer 2 Juil - 2:30


   
honey you're a daddy

J’observe les traits de l’homme que j’aime, du père de l’enfant sue je porte. Et ça me frappe. Ce que nous ressentons ne nous laissera jamais heureux. On n’est pas fait pour ça, et ça me ferait presque chialer. Parce que l’abruti ici présent, mon corps entier ne crie que son nom. Je vis en lui, il vit en moi, et on peut dire ou faire ce qu’on veut, on y peut foutrement quedale. Je suis à lui, il est à moi, et i le sait même pas. Parce qu’il essaye de trouver un sens à tout ça. Mais yen a pas crétin. Parce que notre vie c’est qu’un beau bordel. Il parle de la tempête, je me marre, ris jaune. « Bien sûr. C’est évident. T’as du mal à lacer tes chaussures et tu provoquerais une tempête. Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre sérieux. » Je veux qu’il s’en aille, je veux qu’il foute le camp, de cette pièce, de ma vie. Mais je sais. Oh oui je le sais, ya aucun risque que je supporte son absence, encore. J’ai besoin de lui. Et ça l’admettre, ça me tuerait probablement. Il me dit que le faire adopter est une bonne idée, que c’est la meilleure que j’ai pu avoir. La claque retentit. Again. « Va te faire foutre. Sérieux, parfois t’es bien mieux quand tu fermes ta grande gueule Sandro. » Il ne sait pas. Il ne saura pas. Que peu importe ce qui se passe à l’extérieur, à l’intérieur, ce gosse, il est à moi. Et je doute, une fois devant le ptit, avoir le courage de le confier à quelqu’un que je ne connais pas. Qui me dit qu’il se sera pas aussi con et fucked que mes propres parents ? « T’es qu’un salaud tu le sais ça ? Oh ce serait si facile, d’abandonner ton gosse. Parce que ça t’a réussi à toi de vivre sans eux hein ? Tu penses sérieusement que c’est la solution ? Oublier ? Prétendre ? Mais putin de merde, tu prétends depuis que t’es né, réveille toi. Tu sais pourquoi tu passes ton temps à te foutre dans ces drogues quelles qu’elles soient ? Parce que tu ne veux rien affronter. Mais va bien falloir. Parce que toute cette shit, c’est réel. » Dis-je en montrant mon ventre. Et dieu sait que j’aurais voulu que rien de tout ceci ne soit réel. Que je puisse me réveiller. Il s’énerve, me rend responsable de ses maux. De sa connerie, il regrette le temps où il était défoncé à tout ce qui passe. « MAIS PUTIN DE BORDEL DE MERDE GRANDIS. T4ES UN PUTIN D’ADULTE SANDRO. QUAND EST-CE QUE TU VAS PRENDRE TA VIE AU SERIEUX ! T’as failli buter ton ex. Taliah, ça te dit quelque chose ? T’as failli me couter cher aussi. Jt’ai fui aussi loin que jpouvais. J’ai abandonné ma putin de vie, parce que tout ça, ça me faisait flipper. Et quand la réalité te fout une putin de claque, tu veux retourner à tout ça ? Mais vas y. t’es qu’un putin de lâche. Va te bourrer la gueule. Va te défoncer. CREVE dans une putin d’allée sombre. Ou fais comme si t’étais un putin d’homme. » Je finis par essuyer une larme. Aussi vite qu’elle apparait. Il ne m’a jamais vue pleurer, il ne le verra jamais. Il n’est pas question qu’on me voit faible. Parce que toute ma putin de vie, j’ai essuyé les conneries de merde des autres. C’est fini tout ça. « Tu veux crever. Vas y. Tu veux l’adresse d’un bon dealeur ? Tu veux piquer de l’alcool dans l’hôtel, l’adresse du pont le plus roche. Fais toi plaisir. Ou fais le seul truc que t’as jamais été foutu de faire. Etre là. Tu veux l’entendre ? Tu veux que je le crache ? FINE. I need you. I’m fucking need you. And I HATE that. I swore I never needed you again. But I can’t say that. Cuz’ I’m fucking in love with an asshole. » OMG. Je mets ma main sur ma bouche. Si yavait bien un chose que je voulais ps dire, c’est bien ça. Une larme coule et jme barre sans demander mon reste. La porte se coince, je m’acharne dessus comme une conne, pour me laisser tomber devant celle-ci. Les larmes finissent par couler. « I hate you. But I still need you.. » Que je dis, murmurant à peine. Parce que j’ai beau hurler, crier, jurer, je ne peux pas faire ça seule. J’en ai marre de faire tout seule.


_________________

 
Yes you're the father
no i'm not yours
yes you're gonna help me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro   

Revenir en haut Aller en bas
 

you know what, i'm pregnant...of you dumass +sandro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pregnant
» [Veronesi, Sandro] Chaos calme
» CHAOS CALME de Sandro Veronesi
» Sandro Penna
» [Tcherko, Louna & Emilio, Sandro] Les chants de l'âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE SAVE THE WORLD :: 
New York City
 :: Staten Island :: San Marco Hotel :: Hall
-